damien-creatz-431575-unsplash.jpg

CITROUILLE PAPOTE

Enchantements et terreurs livresques

Salut à toi, ô visiteur égaré. Viens vite partager avec moi mes errances littéraires!! J'espère que mes découvertes te plairont et te donneront envie de te plonger dans les mêmes textes ! Tu trouveras ici essentiellement des chroniques de romans de genre fantastique, fantasy, et horreur. Bonne visite & bonne lecture !

Rechercher
  • citrouillepapote

L'obscur, à lire à tout prix!! #frédériclivyns

Le thème de la maison hantée a été vu et revu, surexploité même, mais on ne s’en lasse pas… Et puis cette fois, ce n’est pas tout à fait une de ces histoires traditionnelles qui nous est racontée.


L’immersion est immédiate, le récit est prenant, et on a sans arrêt envie de connaître la suite !

Le titre en lui-même, L’obscur, est mystérieux et nous en dévoile très peu sur le sujet du roman. On imagine une entité malfaisante, un danger, mais rien de beaucoup plus précis. On ne peut qu’imaginer un esprit mouvant, menaçant, insaisissable. Le problème en question restera toujours vague pendant une grande partie du récit : Virginie et son amie ont beau mener l’enquête, il n’y a ni spectre ni aucune preuve matérielle du malaise qui pourtant, ne fait que croître.

Attention, vous trouverez ici des éléments dévoilant des morceaux de l’histoire en elle-même.


L’entité semble opérer une sorte de possession sur les individus, mais pas dans le sens habituel ; d’une façon plus subtile et plus progressive. Le changement dans le comportement des parents de Virginie ressemble un peu à une réminiscence de Coraline de Neil Gaiman. L’obscur prend le contrôle des individus, il s’étend, déploie son emprise et envahit tout… Virginie est bien décidée à sauver son petit frère et à se sauver elle-même de cette menace qui pèse sur la maison dans laquelle elle vit avec sa famille. Ses inquiétudes et sa volonté de protéger son cadet sont très touchantes. Au lieu de fuir ou de se terrer dans un coin en s’avouant vaincue d’avance par une peur panique, la jeune femme va se démener pour tenter de connaître la vérité, cherchant des indices, interrogeant des témoins jusqu’à rassembler un maximum d’informations et pouvoir les recouper entre elles.


Cette histoire est vraiment originale, l’auteur joue avec nos attentes et nous fait frissonner tout en ne nous dévoilant que peu de choses. L’explication est finalement très bien trouvée, l’ensemble est crédible et les indices sont donnés progressivement, comme cela arriverait dans une situation réelle. Les origines de l’obscur sont vraiment surprenantes et hors du commun – on sort du contexte chrétien avec la fixation sur le malin, pour découvrir tout autre chose- ce qui est rafraîchissant.

Le twist final est totalement glaçant et terrifiant. Je ne l’ai pas du tout vu venir, et ce glissement de l’entité malfaisante laisse une forte impression de malaise au moment de terminer cette lecture.


Ce roman a été pour moi une très bonne surprise ! C’est mon premier de Frédéric Livyns, et ça ne sera pas le dernier ! J’ai été étonnée par son style, qui est très différent par exemple de celui de Stephen King – que je lis énormément. Il est plus direct, va plus vite à l’essentiel ; ce qui dans cette histoire est sacrément appréciable. En ce qui me concerne, un nouvel auteur à suivre !




5 vues
 
 

CONTACT

France

Instagram : Citrouille Papote

Page Facebook : Citrouille Papote

 

©2018 by Citrouille Papote. Proudly created with Wix.com