damien-creatz-431575-unsplash.jpg

CITROUILLE PAPOTE

Enchantements et terreurs livresques

Salut à toi, ô visiteur égaré. Viens vite partager avec moi mes errances littéraires!! J'espère que mes découvertes te plairont et te donneront envie de te plonger dans les mêmes textes ! Tu trouveras ici essentiellement des chroniques de romans de genre fantastique, fantasy, et horreur. Bonne visite & bonne lecture !

Rechercher
  • citrouillepapote

La cour des ténèbres, Vampyria, par Victor Dixen

Vous avez probablement déjà entendu parler de Victor Dixen, l'auteur acclamé de la saga Phobos ( dans laquelle une bande de jeunes sont envoyés sur Mars sous l'oeil vigilant de la télé-réalité... ). Ma première lecture de cet auteur a été Animale, une réécriture du conte "Boucle d'or et les trois ours". C'était original, bien écrit, et globalement une réussite. Ma curiosité a été vivement piquée quand j'ai appris que l'auteur s'était fait remarquer en publiant un roman consacré aux vampires - quelque chose, à ma connaissance, de totalement différent de ce qu'il avait fait auparavant, ni totalement jeunesse, ni SF. Je me suis donc laissée tenter, et bien m'en a pris.

La cour des ténèbres nous plonge dans un monde dans lequel Louis XIV est parvenu à devenir vampire, comme les membres les plus respectés de sa cour. La plus grande partie de la population, dont font partie les roturiers, sont soumis à un impôt de sang, littéralement : chaque jour, on leur prélève des flacons de leur sang pour nourrir les vampires, qui sont tous les représentants de la caste la plus élevée de la société ( cela vous rappelle quelque chose ? )

L’écriture est en même temps fluide, recherchée, accessible et efficace. Le récit se lit facilement, et avec plaisir.


Notre héroïne, Jeanne, est une jeune femme d’une intelligence rare et d’un courage sans comparaison possible : elle a l’art de se tirer de toutes les situations les plus difficiles, de s’adapter à une vitesse incroyable. Dès les premières pages, on entre dans le feu de l’action, et laissez-moi vous dire que ça commence comme un film de Quentin Tarantino.

Pour sa survie, la jeune Jeanne Froidelac est contrainte de se faire passer pour la jeune baronnette Diane, qui par ailleurs est indirectement responsable de quelques bains de sang.

Elle devient alors infiltrée au sein de la grande écurie, lieu où les jeunes personnes du meilleur monde se voient éduquer, en vue de grimper les échelons sociaux jusqu’au nid des vampires. Chaque année, le 31 octobre, les jeunes gens les plus raffinés parmi ces jeunes gens peuvent concourir pour la Gorgée du Roy, cérémonie au cours de laquelle le roi fait boire une petite partie de son sang à quelques rares élus. Cela ne rend pas immortel, mais confère déjà certains pouvoirs assez surnaturels. L'évènement est donc guetté par tous avec impatience, et ardemment convoité.


Complots, joutes verbales, péripéties, dangers lors de l’apparition des vampires, mise en péril de la couverture de Jeanne… Vous n’aurez pas le temps de vous assoupir pendant cette lecture !

J’ai adoré ce récit, c’est si rare de lire des romans mettant en scène des vampires qui soient crédibles, passionnants, bien écrits ! Et celui-ci en fait définitivement partie. Son seul défaut, c’est qu’il s’agit du tome 1 d’une saga et qu’il va falloir attendre pour pouvoir lire la suite. Mais en-dehors de cela, rien n’est à critiquer :c’est tout simplement brillant. Une saga à suivre de très près, que je vous recommande les yeux fermés.




17 vues0 commentaire
 
 

CONTACT

France

Instagram : Citrouille Papote

Page Facebook : Citrouille Papote

 

©2018 by Citrouille Papote. Proudly created with Wix.com